les quartiers sud du Havre

31 mars 2017

Le café Marie Louise, les taxis Bretons

Dans le précédent article, il était question du café Marie Louise. Ce café tenu par "Jacquotte" a fait l'objet de nombreux reportages,dans la presse et aussi à la télévision. Il a été le décor d'un film tourné par l'équipe de la Fée pour Canal plus, intitulé "L' AMOUR FLOU".

L'amour flou

Lors d'une précédente visite Jacquotte m'avait évoqué le fonctionnement des taxis Bretons au Havre. Pour en savoir un peu plus, je m'étais promis d'y retourner

 

bretagne départements

C’est en 1953, à la suite d’une grève des Chemins de Fer que les taxis Bretons sont créés.

Au Havre, les marins en escale se rendaient dans des cafés du quartier de l’Eure, antennes pour le départ des taxis. Jacquotte raconte. « Dans les cafés qui faisaient ce service, chaque café avait sa destination. Pour les cotes d’Armor, c’était les cafés: des syndicats des marins situé rue Joseph Périer, le Paimpolais, boulevard Amiral Mouchez ou encore, chez Monsieur Lecoz au Jean Bart à l’angle de la rue François Arago. Au petit Mousse, aujourd’hui le Pied de Port rue Amiral Courbet c’était le Morbihan qui était desservi. Pour le Finistère, il fallait se rendre à la petite brasserie à l’angle de la rue Jean baptiste Boivin et de la rue Amiral Courbet. Le dernier taxi pour la Bretagne est celui de Monsieur Batard qui en 2000 arrête l’activité à quatre vingt deux ans ». Dans le quartier Saint François, Jacquotte se souvient d’un café rue Dauphine dont la destination était Plougrescant le village qu’elle a quitté à onze ans. Les transports étaient aussi assurés au départ de la Bretagne pour le Havre. Les marins étaient les principaux utilisateurs de ces taxis, parfois les épouses qui venaient voir les maris à la maison des marins les utilisaient également.

On notera qu'un film sur les taxis bretons de Thierry Compain d'une durée de 45 minutes a été présenté à l'ISEL le 5 Avril 2011. Et si on pouvait le voir ?.

Pour voir le reportage fait après le film l'amour flou, cliquer ci-dessous

http://www.canalplus.fr/c-cinema/pid3614-c-interviews-cinema.html?vid=513516#pid3614-c-interviews-cinema.html?vid=513516&_suid=1352737311921006012774422601558

 

Posté par quartiers sud à 22:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 mars 2017

signature dédicace salon du livre Paris

Pour les Havrais résidants à Paris et sa région, je serai présent le samedi 25 mars entre 14h00 et 17h30  au salon du livre qui se tient du 24 au 27 Mars à Paris  porte de versailles.

salon du livre paris

Posté par quartiers sud à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 janvier 2017

Les rues avant c'était comment

agrandisssement EURE

agrandisssement brindeau

 

Ci-dessus deux plans, le premier  tel qu'il a été vu aux archives municipales, le second, j'ai tenté d'apporter des modifications en ajoutant les rues telles qu'elles sont aujourd'hui et celles qui n'existent plus. En espérant avoir été clair dans les explications. A noter que la gare maritime était initialement prévue là ou l'on trouve aujourd'hui le garage Peugeot. Oublié d'écrire que cela date de 1880 avant l'industrialisation.

Posté par quartiers sud à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2017

signature la Galerne

signature galerne

Posté par quartiers sud à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 janvier 2017

avant l'Eure c'était l'Heure. le déclin, et les prémices du renouveau

Retour en arrière, déja présenté sur mon Blog mais remis au gout de l'année 2017

En 1702 et 1703, la mer a entièrement abattu la digue qui protégeait les terres, celles-ci sont envahies par l’eau, les habitations sont inondées, des habitants  abandonnent leurs habitations. Période difficile, à cela s’ajoute des tempêtes, celle de 1705 qui inonde la plaine de l’Heure, avec celle de 1715, plusieurs navires coulent.

la porte de leure avec flèche

L’unique bassin à flot du Havre, le bassin du roi est encombré. A droite du plan, la porte de l'Eure reconstruite en 1674, est détruite en 1864.

 La suppression des fortifications tardent, La population par des pétitions réclame leurs disparitions, c’est enfin acté en 1854 après avoir abouti à l’agrandissement du Havre.

Posté par quartiers sud à 07:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]


24 décembre 2016

une valeur sure

53,20 EUROS A FNAC

 

Y a comme un défaut, mon livre serait une valeur sure!!!, 53,20 euros en occasion alors qu'il est vendu neuf 28. Ne pas se laisser avoir.

Posté par quartiers sud à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2016

la presse en parle

article complet presse paris normandie

article paru ce jour dans la presse Normande et dans la presse Havraise avec dans photos

Posté par quartiers sud à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2016

De Hoover à French Lines rue Louis Richard en ballad'Eure

DSC06936

DSC06938

DSC06937

Dans les batiments ou l'on fabriquait les machines à laver Hoover en 1949 achetés ensuite par la ville du Havre en 1967,  occupés aujourd'hui l'association French Lines, dédiée à la conservation du patrimoine de la Marine marchande, ouvrait ses locaux à l'occasion de ses ventes exceptionnelles les 9 et 10 décembre 2016.

Posté par quartiers sud à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2016

LE HAVRE NDUSTRIEL

C'est pour moi un évènement, la sortie du livre "LE HAVRE INDUSTRIEL" édité par  l'Echo des Vagues que je prépare depuis quatre ans, en vente dès le 01 Décembre

9782918616276

La ville du Havre, enfermée dans ses fortifications, na pas, contrairement à d’autres cités,développé de faubourg industriel. À l’intérieur, commerces et industries s’y sont implantés de manière anarchique. La première moitié du XIXe  siècle va cependant profondément modifier l’aspect de la ville du Havre et son activité industrielle en plein essor. Déjà, devant l’accroissement du commerce maritime, on inaugure en

1841 le bassin Vauban, à l’est de la ville et de la Citadelle,puis en 1847, lechemin de fer, qui de Paris arrive au Havre, à quelques centaines de mètres de ce nouveau bassin. Enfin, quelques années après, décision est enfin prise de raser ces fortifications  depuis longtemps inutiles et qui étouffent la ville. Cet appel d’air va faire émerger de nouveaux quartiers – qu’on appellera plus tard, les quartiers sud –, où les entreprises vont commencer à s’installer.

Raconter ce siècle d’or industriel havrais à travers des portraits dentreprises – grandes ou petites –, tel est l’objet de ce présent ouvrage : des pionniers s’installant dans cette plaine de l’Eure longtemps inhospitalière aux entreprises qui y ont toujours leur activité, en donnant, pour chacun d’entre eux, ce que l’on pouvait en connaître. de ces entreprises dont les noms font encore écho. Quel havrais n’a pas eu un proche chez Caillard, un cousin chez Dresser, un arrière-grand-père chez Westinghouse, un oncle docker…?

À toutes ces femmes et ces hommes qui ont, chacun à leur niveau, ouvriers ou patrons, vécu et fait cette épopée industrielle, cet ouvrage leur rend hommage.

 

 dédicaces

  • le 04 Février à plein Ciel  à partir de 15h00
  • dédicace plein ciel

  • Le 18 Février à la  FNAC  à partir de 15h00

Posté par quartiers sud à 06:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 novembre 2016

Une profession disparue

Ci dessous, extrait de la revue Escale du PAH.

 

l homme aux chats

Le personnel affecté aux docks est de différentes corporations. En 1954, parmi les 300 employés, on compte 150 employés, dockers, douaniers, garde-magasin, et aussi "l'homme aux chats".

Cet employé est chargé de nourrir  la centaine de chats qui vit dans les magasins pour faire fuir les rongeurs. La nourriture est composée de déchets de viande, elle figure au budget du service des magasins publics. Sa distribution est faite à heure fixe, les Mickey, Minouche, Misère, Bijou, Grisette, Pompon, Riton, Blanchette, Fifille, Ninette, Kangourou, etc.… attendaient avec impatience le passage de l’homme aux chats.

Posté par quartiers sud à 06:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,